La Brasserie Mort Subite : un retour spontané

Paul 16 février 2016 0

Nouvelles étiquettes, nouveaux packagings, nouveau site web, la brasserie belge Mort Subite renaît aujourd’hui de ses cendres. D’une envie spontanée, cette brasserie traditionnelle belge créée par Théophile Vossen au début du 20ème siècle fait de nouveau parler d’elle avec une nouvelle gamme revue et corrigée, composée de 6 bières de style lambic.

Les Lambics ou bières à fermentation spontanée sont des bières dont la fabrication n’est possible qu’en Belgique et plus précisément dans la Vallée de la Zenne, à quelques kilomètres de Bruxelles. Ce style ancestral, voué à disparaître il y a quelques années, est aujourd’hui très prisé des amateurs de bières artisanales. Témoignage d’un savoir-faire unique et centenaire, les lambics et gueuzes sont des bières étonnantes à la fois fruitées et acidulées.

Profitant du regain d’intérêt pour les brasseries artisanales, Mort Subite souffle un vent de modernité sur ses bières tout en conservant la tradition ancestrale et la précision d’antan.

C’est Bruno Reinders, maître brasseur de Mort Subite qui élabore depuis près de 30 ans les recettes de la brasserie et réinvente aujourd’hui la brasserie. Mariant ingrédients de qualité et savoir-faire traditionnel, on y retrouve bien-sûr les grands classiques Mort Subite Kriek Lambic, Mort Subite Witte Lambic, Mort Subite Oude Gueuze Lambic,… des recettes qui ont fait le succès de la brasserie.

 

Pour la petite histoire…

De son nom évocateur, la Mort Subite pourrait laisser croire à des bières au titre élevé en alcool… mais son origine met à l’honneur un simple « coup de dés ».

Dans le cœur de Bruxelles des années 20, un bistrot nommé « A la Cour Royale » abritait alors des amateurs de bières à fermentation spontanée qui avaient pour habitude de jouer aux jeux de dés et notamment au célèbre « Pietjesback », sorte de 421 Belge.

Autour des tables de jeux, les joueurs passaient leurs après-midi à lancer les dés jusqu’à l’heure de fermeture, l’heure de la mort subite ! Misant le tout pour le tout sur un ultime coup de dés qui désignerait le vainqueur.

Ce dernier coup de dés « Mort Subite ! » amusait tellement le patron, qu’il décida de rebaptiser son bar « A la mort Subite » mais aussi aux bières qu’il servait. C’est ainsi que naquit la bière Mort Subite !

 

Comment est brassé un Lambic ? 

Le lambic est une bière fermentée à partir de levures dites « sauvages », ces levures naturelles spécifiques sont en réalité présentes dans l’air de la vallée de la Senne. A l’inverse des bières classiques où l’on sélectionne une levure particulière en protégeant la bière de l’air, le moût est ici exposé volontairement à l’air libre pour être ensemencé spontanément par contact avec l’air.

Pour compléter notre réponse à cette question pour le moins épineuse, visitez le nouveau site de la brasserie Mort Subite qui raconte de manière simple et ludique toutes les étapes du brassage d’un lambic dans les règles de l’art.

 

Leave A Response »