Coup de chaud sur le prix de la bière ?

fdevos 28 juin 2011 0

Photo d'orge maltéeCe printemps extrêmement chaud et sec pourrait bien avoir des conséquences au comptoir. En effet, les récoltes d’orge de brasserie s’annoncent médiocres cette année en raison, principalement, du manque de pluie. Selon plusieurs spécialistes, les rendements devraient affichés une baisse de 55 quintaux à l’hectare, soit une chute de 10 à 20% par rapport à 2010. Qui dit orge, dit bière… L’orge ainsi récoltée est envoyée directement en malterie pour être préparée. Sachez que pour produire une bière blonde à 5% Vol. Alc., il faut, pour 100 litres d’eau, ajouter entre 20 et 25 kilos d’orge… C’est donc la principale matière première après l’eau. Si les grands groupes brassicoles achètent de gros stocks de céréales à l’avance, il n’en va pas de même pour les brasseries artisanales qui risquent de devoir payer au prix fort leur orge. En un an, les cours ont été multipliés par deux pour atteindre le mois dernier 320 € la tonne. La sécheresse n’est pas la seule responsable de cette fulgurante augmentation des prix. Les spéculateurs sont aussi de la partie en misant sur une faible récolte et de moindre qualité, ils font jouer les cours à la hausse.

Le brasseur sera, à court terme ou moyen terme, contraint d’augmenter ses tarifs d’autant plus que les emballages, l’énergie… affichent aussi des tarifs en hausse…

Vous pouvez donc vous attendre, au bout de la chaîne, à voir le prix de votre bière un peu plus élevé qu’aujourd’hui… de quoi laisser une certaine amertume dans le palais et le portefeuille du consommateur…

 

Leave A Response »