Histoire : La tradition des bières de Noël

Paul 20 octobre 2015 0

Histoire – Après la célèbre « bière de printemps » brassée au mois de Mars, la bière de Pâque voici en cette fin d’année la traditionnellebière de Noël que nous apporte nos brasseurs afin de patienter jusqu’à l’ouverture des cadeaux !

La tradition des bières de noël n’est qu’une histoire de logistique, en effet le mois de novembre marque pour les brasseurs la fin des récoltes de céréales et de houblon. Pour pouvoir accueillir dignement leurs récoltes de matières premières, les brasseurs on donc trouvé une solution pour écouler vider leurs récoltes de l’année précédente, brasser une bière de type ale, dense, généreuse, épicée parce que plus chargé en malt.  Ces bières généralement ambrées ou brunes, sont aussi plus fortes en alcool.. pour tenir chaud tout l’hiver certainement !

Cette bière bénéficiait des températures plus fraîches de l’automne et s’affinait pendant plusieurs semaines avant les fêtes. La tradition dit qu’elle était très souvent offerte aux employés et aux bons clients en guise d’étrennes. Ces contraintes de gestion de stock et de transport aujourd’hui disparues la tradition demeure et donne lieu à une bière de saison brassée exclusivement pour les fêtes de fin d’année.

Le mariage des malts pâles apporte la puissance et l’alcool, tandis que les malts torréfiés confèrent une bouche sucrée, douce et aussi la couleur de cette bière spéciale. À la fois généreuse et chaleureuse, elle est aussi plus aromatique que les autres bières du fait du mélanges des malts et des épices très souvent utilisées.

Aujourd’hui, ce type de bière s’est ancrée dans la tradition au Nord de l’Europe et beaucoup de brasseries réalisent toujours ce brassin exceptionnel. Les ingrédients n’étant à l’époque pas de première fraîcheur les brasseurs y ajoutaient des épices et du sucre pour arranger le goût de ce qui deviendra la bière de Noël. Chaque brasseur laisse parler son imagination en ajoutant à leurs brassins de noël, des notes aromatiques particulières telles que la cannelle, la coriandre, le gingembre, l’anis, le miel,…

Si ces bières sont devenus des produits marketing, il serait triste de n’y voir qu’un aspect commercial. Les bières de fêtes sont une occasion de goûter des bières différentes, souvent plus riches et donc parfaites pour affronter l’hiver.

Comme chaque année, la Délirium de Noël, la St Feuillien de Noël, la Leffe de Noël, la Carolus Cristmas ou encore la Bush de Noël seront au rendez-vous en Belgique.
En France, la Page 24 de Noël, l’Anosteké de Noël du Pays Flamand, Jenlain de Noël, Météor de Noël ou encore la Ch’ti de Noël vous régalerons avec leurs bières ambrées foncées aux notes chaleureuse de caramel, de malt, de réglisse et de cannelle sont des immanquables de cette fin d’année.

Enfin en Amérique du nord, on retrouve également des Christmas beers ambrées qui rappellent nos célèbres belges mais cette fois dans un registre plus amer et atypiques.

 

 

Leave A Response »