Les grands brasseurs ont un appétit féroce !

fdevos 23 août 2011 0

Après vous avoir annoncé le rachat du deuxième brasseur brésilien par le Japonais Kirin, l’attention se porte aujourd’hui sur l’Australien Foster’s, objet de convoitise du Britannique SABMiller. Le marché de la bière est en effet depuis de nombreuses années en pleine effervescence. Les grands acteurs se sont lancés dans une course effrénée pour devenir le plus grand groupe au monde. C’est le cas notamment avec AB InBev, numéro 1 mondial.

Après avoir fait leur marché dans les pays développés, ils jettent aujourd’hui leur dévolu sur les pays émergents. Le dernier acte en date étant le rachat du Brésilien Schincariol par le Japonais Kirin. Il semble toutefois que certaines proies soient encore à portée des grands prédateurs.
C’est ainsi que SABMiller a lancé une OPA (offre publique d’achat) hostile sur l’Australien Foster’s. Ce dernier a rejeté l’offre mais les analystes du secteur semblent convaincus que le brasseur australien sera racheté par l’un ou l’autre dans les semaines à venir.
Ce que recherche SABMiller, ce n’est pas seulement de nouveaux débouchés pour ses produits (Pilsner Urquell, Grolsch, Peroni…) mais aussi une plus forte rentabilité. Foster’s détient 50% du marché local et affiche une marge opérationnelle deux fois supérieure à celle de ses concurrents selon le cabinet Euromonitor.
Pendant ce temps, le Japonais Asahi a racheté l’entreprise Independent Liquor en Nouvelle Zélande pour près de 900 millions d’euros. Plus discrètement, Heineken poursuit son développement en Afrique avec le rachat de deux nouvelles brasseries en Ethiopie. Il est bon de rappeler que les pays émergents affichent des taux de croissance élevés et que les volumes de bières vendus sont en forte hausse contrairement aux marchés historiques, en Europe ou aux Etats-Unis.
La stratégie des grands groupes est double : consolider leurs parts de marchés dans les pays développés où les marges sont plus importantes et écouler de nombreux volumes, moins rentables mais précieux dans les pays en pleine croissance.

 

 

Leave A Response »