Brassage amateur : l’embouteillage et la refermentation

fdevos 29 août 2011 1

Je vous ai laissé au moment de la garde, phase importante voire cruciale pour laisser à la bière le temps de s’éclaircir et de développer les arômes…

Après quelques semaines de repos au frais, il est temps de procéder à l’ultime étape, la mise en bouteilles.

Dans un premier temps, prenez le temps de laver les bouteilles en deux étapes. Plongez-les la veille dans une solution de soude (les quantités à mettre en œuvre sont indiquées sur le paquet) afin de les débarrasser de tout résidu organique. Le jour J, rincez-les (munissez-vous de gants, la soude est très corrosive pour la peau) et passez-les sous l’eau. Ensuite, plongez-les dans un bain d’eau de Javel et rincez les abondamment à l’eau claire. Faites-les égoutter dans un égouttoir (préalablement passé aussi à l’eau de Javel).

Préparez votre sucre qui permettra la refermentation en bouteille. Diluez-le dans un peu d’eau et faites bouillir pour stériliser l’ensemble. Ouvrez le couvercle du seau et mélangez au fouet le sucre. Procédez ensuite à l’embouteillage et capsulez les bouteilles. Pour votre information, la capsule est le moyen le plus économique et le plus sûr pour fermer les bouteilles. Placez les bouteilles à température ambiante et laissez la refermentation (le sucre ajouté permettra de générer les bulles et d’augmenter le taux d’alcool de 0,5%) agir pendant quelques jours, trois ou quatre. Replacez les bouteilles au réfrigérateur pendant dix jours environ et enfin, vous assisterez au moment suprême, la dégustation !

One Comment »

  1. carole 30 août 2011 at 11 h 25 min -

    que de choses a faire en effet avant l’étape suprême!…

Leave A Response »