De jeunes brasseurs crient à la « Libièration »

fdevos 29 juillet 2011 0

7 jeunes brasseurs français et un biérologue suisse ont lancé un pavé de houblon dans la mare brassicole lors du dernier salon de Saint-Nicolas-de-Port. Ils ont publié un manifeste doté de ce slogan : « Libièrez-vous ». Ces brasseurs (La Franche, L’Agrivoise, Le Paradis, Matten, Les Garrigues, Fleurac, Brasserie de la Pleine Lune et le biérologue Laurent Mousson) jouent la carte de la provocation pour éveiller les consciences. Ils se réjouissent tout d’abord de la bonne santé des micro-brasseries en France et leur développement continu mais ils s’inquiètent de « l’autosatisfaction et de la complaisance » qui guettent selon les producteurs.

Les membres du collectif (photo FHL)

Ils redoutent « la sclérose, l’immobilisme et les gros retards dans la perception des changements rapides qui traversent le paysage brassicole hexagonal, européen et mondial ». Et de poursuivre : « si la micro-brasserie française est léthargique, à se contempler le nombril pendant que l’industrie occupe le terrain, nous allons manquer plus d’un train et le payer cher ».

Ils appellent tous les brasseurs à s’intéresser à ce qui se fait ailleurs dans le monde, dénoncent les bières locales produits à l’étranger ou à l’autre bout du pays. Ils incitent aussi leurs confrères à plus de créativité, d’originalité et de ne plus avoir peur du houblon ! Ils regrettent la frilosité de certains brasseurs à apporter davantage d’amertume à leurs bières : « se confiner sagement à 20 unités d’amertume n’est qu’une projection trouillarde de ses propres peurs sur ses clients. C’est se priver sans raison d’une palette aromatique et d’une diversité supplémentaires. Une bière équilibrée sans mégoter sur les houblons aromatiques trouvera sans problème son public, même à 60 unités d’amertume ». C’est dit !

La démarche nous paraît intéressante de la part de ce collectif. Ces jeunes brasseurs exercent depuis quelques années maintenant et s’attachent à laisser s’exprimer leur personnalité dans leurs bières avec succès. Il est moins sûr que les plus anciens apprécieront ce texte et ces revendications, la liberté d’expression n’empêche pas la liberté de brasser !

Le manifeste est disponible en ligne : www.libieration.org

 

Leave A Response »