Tout fout le camp derrière le zinc !

fdevos 17 juillet 2011 0

Pour une fois, l’amertume n’est pas dans mon verre ! Quoique… Je suis en effet mélancolique, nostalgique, voire déprimé. Amateur de bières averti, je sillonne la région Nord-Pas-de-Calais, Paris et la Belgique très régulièrement. Que de déceptions dans les bars et restaurants que je fréquente… Les blondes, brunes et rousses m’attendent mais plus personne ou presque pour les servir correctement dans les règles de l’art.

Ceci aussi existe… malheureusement !

Tirer un beau demi est devenu exception. Chacun fait les choses à moitié et gâche mon plaisir en entier. Ce n’est pas sérieux ! Messieurs derrière les comptoirs, rangez girafes à bière et autres pitchers en plastique et respectez votre métier ! Je fais une vraie exception pour un bar lillois, La Capsule où il existe encore un maître serveur, M. Roland, en photo avec un brasseur, Craig Allan ! Exception faite, permettez moi ces quelques anecdotes : un soir, en Belgique, je commande une Leffe (nous n’avons pas toujours le choix dans la pression) : col de mousse inexistant, verre non rincé. Je peste en silence et absorbe la bière. J’en commande une autre. Le serveur récupère mon verre sale, le remplit aussitôt… Et voilà deux Leffe plates dans un verre sans doute rempli de produit vaisselle, qui finissent tant bien que mal dans mon gosier.

Y’a d’autres écoles parmi les mauvais serveurs… Demandez une Kwak dans son verre si singulier et vous serez si la maison sait se tenir… Cette fois-ci je suis à Lille, en plein centre ville. Je me pourlèche les babines en voyant à la carte «Kwak pression». Le verre arrive dégoulinant de tous bords, inonde table et pantalon. Le serveur s’excuse. Je décèle un léger accent belge. Son regard dépité croise le mien. Il s’excuse une seconde fois et déplore, l’oeil triste et désabusé, que le service de la bière en France est une catastrophe (j’ai des exemples en Belgique malheureusement !) Je n’ai pas encore trop à me plaindre, ces deux expériences parmi d’autres m’ont quand même permis de boire des bières fraîches. Les buffets de la gare de France et de Navarre semblent détenir ce monopole de la cervoise tiède ! Avec une palme d’or à la gare de Poitiers ! Quelle catastrophe !

Une bière, bien servie, ressemble à ceci !

Dans la même série, je citerai la jolie serveuse à qui j’ai demandé une Duvel et qui me dit : «Elle est pas fraîche, je vous l’apporte quand même ?» C’était sympa de demander confirmation, vous vous doutez de la réponse. Je me dis que je suis sur une autre planète et que mon cauchemar va prendre fin en me réveillant. Que nenni ! Dans une autre ville frontalière, toujours côté belge, je discute avec le patron qui me soutient mordicus que les bières belges vendues en Belgique ne sont pas pasteurisées (il parlait de la Leffe, de la Stella Artois et de la Hoegaarden), contrairement à la France.

Ayant l’information, je lui démontre le contraire. Il persiste et obtient l’approbation de la joyeuse assemblée… Je range mes arguments, met mon sous-bock dessus et tente d’oublier ! Ce ne sont que quelques exemples révélateurs, la liste n’est pas close mais faut-il renoncer à la qualité du service, demander un ¼ Vittel quand on a soif ? Non, mobilisons-nous, maintenons la pression !

 

Leave A Response »